Lynclair le visionnaire

 

En 1949, Edgar Guedj (de son totem scout LYNCLAIR « Lynx clairvoyant ») crée au Maroc le Département éducatif de la jeunesse juive : DEJJ, dans un élan de solidarité à l’égard d’une communauté numériquement importante mais confrontée à de nombreuses problématiques socio-économiques.

Ses propositions éducatives et sociales concernent, en priorité, les jeunes laissés pour compte par le système scolaire. Lynclair s’appuie sur la notion de service d’autrui (promesse des chefs scouts) pour mobiliser les cadres en faveur de la jeunesse défavorisée.

En 1956, le DEJJ, dans cet élan de solidarité, compte plus de 350 cadres bénévoles. L’action du DEJJ au Maroc s’est traduite par la formation et l’épanouissement de milliers de jeunes juifs.

La création de DEJJ en France : à partir de 1962

 

La communauté juive de France se trouve confrontée à l’arrivée massive des juifs d’Afrique du nord. Leur intégration constituera un défi majeur pour la communauté peu préparée à recevoir un tel afflux de population. C’est alors que le FSJU demande à Edgard Guedj de concevoir un programme pour la jeunesse juive. Un programme d’urgence est mis en place afin d’accueillir les centaines d’enfants dont les parents sont encore en Algérie.

Des haltes d’enfants, des centres aérés et des colonies de vacances accueillent près de 3000 enfants encadrés par une centaine de cadres du DEJJ Maroc et des anciens scouts.

L’organisation sera la suivante : au départ deux branches : Les UC (Unités communautaires) qui deviendront les REDEF (Réseau Educatif de L’Enfance) et la JAC (Jeun Action Communautaire) pour les plus grands et les militants. Plus tard seront créés les PIONNIERS, pour les ados, qui seront les plus actifs.

 

En 1963 : l’équipe du DEJJ Maroc s’installe en France et inaugure le centre communautaire de Paris. Au moment de la guerre des six jours (1967) s’opère une prise de conscience de la solidarité avec Israël et du soutien inconditionnel à son existence ; le DEJJ développe des programmes et des projets spécifiques axés sur la centralité d’Israël.

 

Durant l’été 1969, près d’un millier de jeunes du DEJJ séjournent en Israël. Une réflexion conduit à la mise en œuvre de manifestation sioniste communautaire. Ce programme idéologique aura pour premier aboutissement la constitution en 1972 du groupe Aleh-DEJJ.

D’Hier à Aujourd’hui

 

Dans les années 2000, le DEJJ à travers ses antennes de Paris, Lyon, Marseille et Nice est présent dans plusieurs communautés. L’association se dote d’un siège baptisé à la mémoire de son fondateur : « Centre Edgard Guedj, Maison de la jeunesse » au 26 rue Botzaris (Paris 19ème). Chaque année le DEJJ poursuit ses activités régulières, ses séjours, ses stages de formation et fidélise des milliers de jeunes.

Le logo du DEJJ représente le symbole de la flamme de la transmission et est aujourd’hui associé d’une signature « un mouvement pour tous ». 


A présent, le DEJJ est constitué de quatres branches : 

- Les CHEVREUILS (3-5 ans), en hommage à Salomon Aflalo, zal

- Les REDEF (6-10 ans)

- Les PIONNIERS (10-13 ans)

- La JAC (14 -16 ans)

 

Sur les marches de son fondateur, le DEJJ se veut investi d’une mission sociale et formatrice pour le jeunes juifs de la communauté française d’aujourd’hui.

Contact

DEJJ

26 rue Botzaris

75019 Paris

01.42.38.03.24

dejj75@gmail.com 

 

Du lundi au jeudi 10h00 à 18h30 sans interruption  et le vendredi jusqu'à 14h

DEJJ'EMENT VÔTRE ;)